2012/01/19

Bienheureux Jacques Berthieu

Né à Polminhac (Cantal) en 1838, Jacques Berthieu fut prêtre au service du diocèse de Saint-Flour de 1864 à 1873, et entra au noviciat en 1873. Deux ans plus tard, il fut envoyé à Madagascar, où il se dévoua jusqu'à sa mort.

Ses vingt-et-une années d'apostolat furent entrecoupées de trois exils, à cause des lois françaises antireligieuses et des guerres coloniales. En 1896, lors d’une révolte à Ambiatibe (Madagascar), privé de la protection d'un colonel français à qui le Père avait reproché sa conduite envers les femmes indigènes, il est pris par les rebelles. Il reçoit un coup de hache sur le front et des chrétiens divorcés se vengent des reproches du père Jacques Berthieu en l'insultant et en le frappant. Sur le chemin qui le conduit au chef de l'insurrection, il tombe épuisé, ne cessant de prier pour ses bourreaux qu'il appelle « mes enfants ». Pressé de rejeter sa religion, et sur son refus, il est alors fusillé.

Jacques Berthieu, jésuite français fut béatifié par Paul VI le 17 octobre 1965, pendant le concile Vatican II. Ce premier martyr et bienheureux malgache doit être canonisé par le pape Benoit XVI prochainement. En effet, le 19 décembre 2011, le pape Benoît XVI a autorisé la promulgation du décret reconnaissant un miracle attribué à l'intercession de Jacques Berthieu.

Eglise Saint-Ignace
33 rue de Sèvres – 6ème arr.

Aucun commentaire: